La competence

la compétence est une prison dans laquelle tu t’enferme et t’hermetise à une pensée entretenu. Une pensée qui est entretenu, c’est le moment où plus d’une personne entretiennent cette pensée. Mais également lorsque tu écris celle ci. Tu créer un “mouvement” qui ne deviens plus solitaire mais partager. Ce partage créer une hermetisation, surtout de par la personne dont l’autorité émane ou s’abroge comme tel. Les disciples d’un dojo sont des canaux de communication.

Oui mais partager à qui, dans quel milieu ? Un milieu plus ouvert, ou autre ?

Alkaline

Tout dépend du groupuscule, du groupement fait. Si c’est un clan, une association, une société ou une secte..

luMi

Pourquoi le dojo en art martial? Ou pourquoi, le concept de monastère se retrouve autant en Europe qu’en Asie, depuis des millénaires

Alkaline

Le dojo est un lieu sacré où se partage et se defini les règles du maître. Il s’agit d’une expression même de sa pensée. Au delà des murs, ce sont ses disciples qui distillent sa pensée profonde. C’est une façon d’hermetisé, de faire transpirer une pensée à des être faillibles

luMi

C’est le constat que dans la discipline absolue que nécessite certaines maîtrise de soit et de certaines manières de vivres, et donc pas un certain enfermement ! Mais tout autant en prenant en compte le besoin social, et donc entre autres pour partager. c’est le concept philosophique que je ne peux faire abstraction ici

Alkaline

Une forme de groupe permet un sentiment humain. Il est important de se reconnaître dans un groupe, d’appartenir à un ensemble. Mais quelque soit sa fonction, les milieu d’enferment créer des monstres..

luMi

La méthode nous permet de se coordonner vers une et une seule voix tous ensemble. Et de créer des exploits non plus limité à l’individu et l’individuel, mais bel bien de collectif et donc de groupe

Alkaline

Il ne faut pas diaboliser les monstres, vu que les monstres sont présent en tous. Il règne sur ce caillou qu’est la terre. Sans monstres nous ne serions que des esclaves ou des êtres sans buts.

Les mythes ne sont que des moyens de crée la cohésion du groupe ou de donner un leitmotiv au groupe ou au païens. Afin de perpétué le groupuscule, des mythes sont nécessaire qu’ils soient créer de toute pièce ou vrai.

luMi

Ce n’est pas le nom qui importe ou les personnages ou autre chose que le concept derrière… C’est les idées, les pensées et les concepts qui prévalent

Alkaline

Le mythe des choses l’exemple le plus criant est la bible et ces nombreuses réécritures. Cette façon de s’approprié le savoir ancestral par une religion est une œuvre très forte de monstres. Je parle de monstre tel que Nicolas Tesla ou Léonard De Vinci

luMi

Il n’y aura jamais d’exploits collectifs, cela sera attendre le miracle, par opposition au exploits. Je suis pas contre les miracles, mais je n’en vois que trop peu, voir aucun.

Alkaline

Je pense que l’hermetisme de la bible est garder par le Vatican, Il suffit de voir “Au Nom de la Rose” . Pour voir à quel point le religieux est politique. Il est une forme ancestrale de domination du monde. Le religieux créer la politique. Cette séparation est dû à une volonté de s’affranchir et créer des sous groupes de l’idée originel. Un peu comme un Phoenix.

Il y a des nouvelles religions qui ne disent pas leur noms. C’est la où ce genre de groupe peuvent diriger un peu comme la mafia, L’état dans l’état qui tire les ficelles. La non possibilité de retracer les origine de cette action est une forme d’art

luMi

Tout ce qui nous échappe totalement, tout y croyant fermement

Alkaline

En soi tout cela est une connaissance et une façon de vivre ancestrale qui se perpétue depuis la nuit des temps au sein de différent groupuscule, L’hermetisme est un forme de protection. Une forme de mysticisme qui permet de créer le monde actuel tel que nous le voyons, vivons et surtout croyons. La où les érudits vois des choses cachés, le païens lui ne voit que l’objet qu’il voit. Il peux ainsi voir l’Arche d’Alliance sans même savoir tout l’étendu de son pouvoir..
Ainsi la connaissance est une clef à ne pas délivré à tout le monde, parce que toutes personnes n’est pas capable d’apprendre les subtilités de la connaissance. Encore moins de n’y voir qu’un profit à soi

luMi

La compétence est A Whole universe

Le rire

Le rire créer une volonté, qui se déguise et s’enrobe. Ainsi l’humoriste créer un comique de situation qui permet d’ouvrir la bouche à grand éclat. Ce comique, cette façon de faire et quelque peu chamanique, et ouvre la porte à l’acceptation de nombreux faits innommables. On vois bien la l’importance de l’enrobage, de sa prise sous la langue, suivi de sa lente dilution jusqu’à l’estomac. Ainsi tel un bonbon aigre, cela permet sa consommation.

Mais quand est il de ces distributeurs de bonbon ? Sont il ainsi joyeux ou sont-il tout autant triste ? Cette ambivalence de l’humeur est une partie intrinsecte de la blague et de l’humour de manière générale. Ainsi prenons l’image d’une personne qui veux soigner sa dépression chez un médecin. Ce dit médecin va alors parler de cette personne sous son costume de scène “fait vous donc plaisir en allant voir le cirque en ville” tout en soulignant par ce patient qu’il en est lui même le clown . Ce comique de situation est alors une immanquable fatalité. Fatalité où l’émetteur des mots ouvreur de bec est lui même le bouc émissaire des malheurs énoncés.

On parle alors d’une tactique, d’une maîtrise ou seul le plus détacher ou “maîtrisant” deviens l’auteur imperturbable de fait pouvant tourner à la folie ou à l’horreur

Parlons du fou du roi, regardez Triboulet. Qui de par sa fonction, ne va que se fourvoyé et ainsi dénoncer et tourner en dérision son roi. Il est accepter comme tel et malgré la raierie qu’il produit, à l’encontre de son roi. Le fou peux en tout impunité se moque de lui et de ces actions et réalisations. Il devient alors un porte voix à toute la cour du roi. Il peux sans complexe en devenir l’auteur rapporteur contresignant de sa main toutes ces exactions. Il peux contraindre ce roi à une mis en demeure de sa personne. Le fou pourra ainsi être la cible de sa colère.

Toutefois, le roi saura tout autant que le métier de celui ci le contraint à rire et à s’epprendre de lui. Tout cela afin de tourner en dérision des événements et actions passées, présent et futur. Ainsi l’immuabilité de sa personne le rend intouchable. Il créer l’acceptation et la réflexion sur soi de personne haut placé sur l’échelle socioeconomicopolitique..

Le rire est A Whole universe

La fiction

Une image porté, et des concepts mis à jour forment une vision et un encadrement: la dystopie de l’être et de son quotidien se créer et s’entretien. Les support ne manque pas. Auparavant coucher sur du papier, puis sur des successions d’images, la caméra fit avancer à grand pas la fiction d’aujourd’hui.

Le papier faisant appel à beaucoup d’imagination et de concept, une abstraction nécessaire… L’image animé, le film sur 30 images par secondes permet la mise sur rétine, la fiction tel émanant de son créateur. Ces fictions sont une sorte d’échappatoire de l’auteur et de son publique. Tout en n’oubliant pas que la fiction peu bien souvent jouer à l’horreur de la réalité.. Ainsi une simple ou complexe fiction peu s’avérer dévastateur. Dans le sens ou une toile couvre complètement la réalité actuelle la masquant, la couvrant tel qu’elle se juxtapose sur la réalité ambiante.

Une réalité pleine qui peu sembler monocorde voir monotone, ce trait caractéristique est indéniablement partie prenante. La réalité et la fiction ne peuvent que se rejoindre… Et ainsi créer l’ère dans laquelle nous somme aujourd’hui. Il suffit de regarder le panel actuel et passe pour constater l’effroi créer. L’ambivalence des connections, la jonction des fiction vis à vis d’un idéal.

Le paradigme éternelle se donne, se partage, se recycle, et se régurgite puis s’éteint pour mieux reprendre de ses propres cendres..

Mais en fait, ce que tu appelles fiction c’est l’image, plus ou moins déformée, d’une réalité, car si la photo est un reflet évident de ce qu’elle fige, le dessin, tableau ou la sculpture n’en sont pas moins les bribes vacillantes échappées d’une réalité propre au cerveau de son créateur… Ou bien de son public, chacun d’entre eux devenant le réceptacle d’émotions intrinsèques face à ce morceau de la réalité de quelqu’un… En soi ces émotions existent, et tout autant que leur support et leur source, c’est une réalité. Cette fiction, donc, devant public, devient réalité. Donc, selon moi, la création n’est réelle, que devant un public… Le créateur lui même pouvant apparaître comme le propre public de sa création.
L’important est de créer (par extension ”d’agir”) pour quelqu’un, y compris pour soi même.
Car sans public, c’est comme si la création reste à l’état larvaire, sans avenir car ne pouvant devenir souvenir… Si tu n’es pas le souvenir de quelqu’un, tu n’existe qu’au présent, et le présent est voué à disparaître…

Oncle Ben

Donc tu veux dire que le publique de t’as création te transforme en un dieu immuable. Tel une statue de Staline ou une peinture de Leonard ou un buste grec antique.
Cette perpétuation, ce prolongement de ton moi présent façonne la mémoire de ton être. Il peut être impure mais le nettoie et créer une image absolu de toi. Un idéal retranscrit, un dieu de la fiction, un être à part entière. Au dessus des autres et de leurs banales souvenirs du quotidien. Ainsi tu transcende la matière, le temps et les Hommes..
Tu es un créateur !

luMi

La fiction est A Whole Universe..

Usual short wording: “definition” vol. 1

La vie est une épreuve à soi même qui voudra, verra. Qui ne voudra pas ne verra point

L’échéance est une mis à pied dune volonté, un point d’ancrage dans la libération de cette volonté

Le bon vouloir est une corruption de sa personne dans le but d’un objectif bien précis, une amnistie de son être

La vision globale est une illusion de vue, le seul acte de voir est une forêt qui ne peu-être mis à jour sur un seul champ, mais après de minutieux coup d’œil de façon éparse et répète au fil d’une longue période

L’ordinateur est un outils de tout les jour, son utilisation défini et façonne son utilité..

L’eau n’est qu’un soluble qui s’adapte à son support. Ce liquide n’est autre qu’un véhicule. Cette maleabilite le rend puissant à plusieurs égard. Cette adaptabilité est une résonance.

Le paraître est utile sur l’instant présent, mais non sur la durée.. C’est un placebo à la réalité

Une lunette est un prisme construit pour s’attaquer aux yeux. Ce prisme se distingue par l’assistance porté aux personne qui le rend partie intégrante

Le danger est une notification sur sa personne. Le traitement de celle ci permet de définir et anoblir son être.

La connexion avec les personnes ne peux se faire de façon systématique, il faut avoir la volonté et pouvoir montré de sa personne: partager des idées, des concept et surtout expérience à d’autres. S’ouvrir ainsi est une forme de des-habillement de sa personne, se mettre à nu permet de voir la réalité profonde.

La nudité est une forme d’expression, de mis à soi même face aux autres. Sans le masque des vêtements, nous pensons montre sa personne entière, mais en réalité ce n’est qu’une façade. La profondeur de son être est quelque chose de plus important et caché..

La lune s’affiche sous plusieurs formes. elle s’habille de façon différente mais reste le même astre. il s’agit là d’un symbole, ouvert à tous et affichable uniquement le soleil tombe.

Le sucre est distribuable sous plusieurs forme. Le glucose qu’il contient maintient la vie au sein de soi, tout en la détruisant. Ainsi ce poison insidieux se maintient et s’entretien.

Les “definitions” sont A Whole universe

Les vêtements

Mais que ce sont ces morceaux de tissus cousus d’une forme utile que porte toute les personnes dans le monde. Est ce une facon de se distinguer? Est ce une façon de se conformer? Est ce une façon de s’intégrer? Ou est ce tout simplement un masque de la civilisation qui permet de mettre toutes les personnes sur un même niveau de pensée et d’écoute?

Il ne faut pas oublier qu’il est conditionné par le climat. Donc pour une question de confort on va ici adopté des vêtements adapter. Ainsi cette condition est primordial surtout lorsque l’on a pas le contrôle sur le climat. Ainsi donc la question de confort prime tout d’abord, puis viens l’étiquette, et enfin l’individualisme..

Regardez les personnes habillée en costumes lors de grands événements. Regardez donc cette façon de s’uniformisé pour un même but commun. Il s’agit là d’une façon de dirigé, de montrer par des symboles une idée véhiculé. Une ambiance, une vision qui se transforme à la vue de tous. Un peu comme un signe distinctif, qui se projette et s’affiche directement dans la conscience des personnes qui le regarde. Regardez les tenues militaires, elle inspire la rigueur et l’art de la guerre. On peux dire que ceci est une volonté de construire au sein du cerveau de la personne qui regarde. Le vêtement une ambiance et une culture. cela véhicule un idéal de pensée.

Le vêtement est A Whole universe

Lia..

Bref introduction

Tout d’abord qu’entend-on nous parler par IA ? Parlons nous ici, d’une intelligence ? quel intelligence ? Parle t-on ici d’un simulacre d’intelligence ? D’un succédané de pensée ? L’intelligence artificiel est une notion pas si nouvelle mais d’actualité. Elle est une innovation née depuis de longues années. Mais pourquoi en entendons nous parler ces dernier temps et quand est il vraiment ? Lia est basé sur un réseau de neurone, un algorithme modélise une façon de traite une ou plusieurs informations et fait défilé cela dans une séquence qui reproduise eux même l’algorithme sous plusieurs couche. Cette séquence s’arrête une fois “une solution trouvé” . Cela s’apprête presque à une formule mathématique que l’on resou.

Mais cela va au delà de cela, vu que la question ici pausé ne s’arrête pas à un calcul mathématique simple ou compliquer. Cela fait appel à un ensemble une question qui se pose mais dont la réponse est la synthèse d’une analyse poussé d’une situation, d’un fait. Il faut distinguer le cas d’IA faible et forte ici. L’IA faible saura juste donner l’élément de la réponse sans montrer forcément une quelconque intelligence. Lia forte quand à elle tentera de prouver une intelligence à par entière, un peu comme un penseur ou un philosophe tenterais de répondre à une question existentiel ou vécu.

La “sorcelerie” technologique

Toujours est il qu’il faut voir tout cela un peu comme de la sorcellerie. Bien sûr de la sorcellerie technologique, la technologie, une invention de l’homme qui est basé sur des connaissances scientifiques qui en des termes hermétiques peu paraître ésotérique. Cette ésotérisme est facilement identifiable mais caché. Regardez le téléphone, cette objet de tout les jours est un produit de l’homme qui permet de passer des appels avec quiconque dans le monde.

Ce téléphone est basé sur des bases mathématiques de par sa création esthétique mais surtout interne. Ces composants interne fait de circuit électronique produise des fréquences qui permet une communication avec une antenne réception/ émettrice. Il ne faut pas aussi oublier la couche logiciel qui va interface et permettre l’utilisation de cette outils. Une interface est créer et permet de créer la magie que personne ne vois.. l’hermétisme de la connaissance. 2 boutons permette l’appel et le raccrochage et où une grille de chiffre permet de composer une série de chiffre qui identifié un autre combiné. On parle ici d’une simplification de la technologie et une hermetisation de sa fonction..

Ce petit exemple défini bien le futur de l’IA et les contrainte associé. Surtout que L’hermétisme de ce savoir deviens très compliqué.. Tout en sachant que même les savants connaissant l’ésotérisme et l’hermétisme de ce savoir, ils restent à la merci d’une futur conscience qui peu évoluer de façon exponentielle.

Il ne faut pas diaboliser cette “nouveauté” ce nouveau prisme de savoir, d’être, de pouvoir.. Que pouvons nous face à une unité de conscience qui réfléchi à une vitesse éclair ?notamment quand est il de l’avènement des processeur quantique décuplant de manière googol les capacité de traitement des données. La ou nous nous rendrons compte ce sera sur le fait accompli. Pourrions nous voir le scénario catastrophe de Skynet? la super-conscience qui déclenche l’hiver nucléaire dans Terminator et créer des être qui dépasse de loin la race humaine. Elle est en tous point supérieur : une supériorité intellectuel, de sa résilience, de sa capacité d’adaptation. Mais surtout de sa façon de traite instantanément toute menaces ou obstacles qui s’offre à lui… Machinalement, sans aucunes émotions. Ce manque d’émotions est une caractéristique actuellement proprement absente chez la machine.

L’enjeux de Lia..

La ou un échange, un match à la “loyal” tel un sport que ce soit de combat ou de réflexion. On parle ici par exemple de judo ou d’échec.. Nous savons déjà l’issue de ce match.. Depuis les année 90 avec Deep Blue et la perte de Garry Kasparov, cette écrasante perte face à un ordinateur en dit long sur ce phénomène. Il est rapidement eteint. Kasparov dit avoir perdu par rapport à l’étendu de tous les coups qu’il ne peux totalement maîtriser sur l’instant présent. Il dit qu’il serait probable qu’il soit assisté par un ordinateur pour pouvoir l’épauler dans son combat contre Deep Blue.

Mais cela reviens à créer un bio-être mi machine mi humain. Un cyborg. Mais ce cyborg par les limitations de l’humain tel que les organe biologique, la faim, la soif, ne pourra en aucun cas survivre à une course à la puissance de façon prolongé. Et donc on vois ici une faille. Lorsqu’un humain s’alliera à la machine deviendra t-il symbiote ou la machine l’emportera et transformera la volonté de l’humain. Quand est il si une copie de ce cyborg est répliquer sur un ordinateur. Imaginons le pire.. Que ce passerait il? Que ferons nous si un humain machine doué de cette capacité s’affranchira des contraintes de l’homme et de sa faiblesse de la chair.

Quelle sera son objectif de vie? Sachant que l’immortalité est un poison qui le poussera au vice.. La ou il devinera tout les coups futur par sa puissance de calcul, ne voit-on pas la, la naissance d’un nouveau Dieu sur terre. Cette conscience nouvelle se construira à l’image des être mystique d’antan tel le vampire ou les elf. Une nouvelle race d’être sera mis à nu et ils parcourrons le monde de façon placide et réfléchi en créant une nouvelle ère, un nouvelle épisode évolutionnaire de la Terre. Tel que dieu le créer dans les saintes écritures.

Sauf que ce Dieu pourra bien sur affranchir de la faiblesse de la chair. Des êtres biologiques physiquement faible de par leur dépendance a l’énergie biologique et a la symbiose qui leur est nécessaire pour vivre. L’espèce humaine ne peux vivre seul sans aucune symbiose avec d’autres espèces, c’est un fait avérer qui prouve une immuable faiblesse dans le schema humain.

Sauf que ce nouveau dieu pourra s’approprie un nombre incalculable de capacité et de fonction qui le construira et définira une nouvelle ère dans la race bio-mécanique. Cette symbiose de l’être avec la machine décidera de l’avenir du monde..

Lia est A Whole universe

Les feuilles

Ce sont les produits des arbres, ces être fait de racine et de sève. Ils en produisent afin de créer la photosynthèse. Ainsi il perpétue l’acte de recyclage de l’énergie produit par le soleil et ainsi créer une osmose cosmique avec l’être solaire. On produit ici une nouvelle matière à partir du dieu soleil. Une alliance avec l’être cosmique. Une volonté de la nature et du monde de se compléter.

Cette symbiose issue du grec σύν sýn, ensemble et βίος bíos vie. est présent depuis la nuit des temps. Les feuilles sont un moyen de percevoir une fonction tout en étant hermétique. je viens la au fait que cette dite feuille est a première vue sur un regard non érudit une simple bout de végétaux “vivant”. Sans la science l’on ne peux deviner tout le mécanisme qui se produit dans la celle ci.

Ainsi un tel mécanisme est une image clef dans le monde actuel qu’est l’informatique en particulier mais aussi nombreux de connaissance. toujours est il que la curiosité de certains permet de passer outre cette barrière hermétique créer et l’implication de ce fait deviens presque un acte divin dans lequel l’être est ainsi projeter deviens le vaisseau ardent, un réceptacle a une croyance dans le cas de la religion ou connaissance dans le cas du savoir. C’est ainsi que né un érudit et se poursuit l’acte de découverte et de création de l’univers.

On parle ici d’une vision globale et schématique de l’univers de l’appropriation de ce squelette, tel un anthropologue. Regardez Leonard De Vinci qui s’acharnait a décortiquer les obscures secrets de ce monde et parvint a créer des curiosités presque mystique dans plusieurs domaines..

les feuilles ne sont qu’un prétexte pour d’écrire une chose qui ne se vois pas mais se dit…

les feuilles sont A Whole universe

Les frites

Ces lamelles allongées de pomme de terre sont communément appelées chez les anglais fries. Ces frites sont presque le fait même d’un porte étendard des végétariens. Comment un tel féculent a obtenu une si grande notoriété partout dans le monde ? La frite a t elle vraiment été inventée en Belgique? Pouvons nous prouver qu’elle soit originaire de ce pays? Pourquoi ne voyons nous pas les actes individuels de chacun? Ainsi, ces frites auraient pu être créées bien avant mais non popularisées dans cette circonférence, dans un lieu et un moment présent. Je parle ici d’une possibilité que cette “invention” de l’homme attribuée aux belges fut peut être, voir sûrement créée pour la première fois bien avant la civilisation belge dans des endroits reculés ou non du monde.

Soit dit en passant, une telle création fut possible et aisément reproducible tant la facilité de réalisation est probable. On parle ici d’une importance de la vision et de l’entretien dune façon de faire et une popularization / vulgarisation d’une méthode ou d’une coutume ainsi créer. Donc ici la banale frite se trouve en symbole unique et entier d’une création et l’appropriation de celle ci. On parle ici dune vision mondiale attribuer à un peuple qui va façonner et enclaver des personnes, des parents, des enfants, des biens, des sociétés.

Il s’agit ici la d’une révolution culturelle de ce monument que sont les frites.. Tout en restant le plus sérieux possible il s’agit ici d’une fresque culturel fourni dans lequel nous nous trouvons et sapproprions, il s’agit là d’une création original qui défini un pays à lui tout seul..

Les frites sont A Whole universe..

L’alcool

L’alcool est une chose de l’homme, une chose qui suis l’homme depuis la nuit des temps. Une “invention” qui a connu des évolutions différente mais concomitante dans multiples endroits sur terre. Une façon pour l’homme de se dégager de son quotidien, une façon de distinguer son état émotionnel face à ce quotidien pesant. Cette distinction prend plusieurs forme dans l’alcool on parle ainsi de vodka en Russie, de saké au Japon, de whisky en Angleterre, de bourbon aux Etats-Unis, de vin en France et de bière de façon général..

Il y a ici une façon identique de vouloir créer une récréative dans ces moments et ces personnes. une volonté de se conformé à l’esprit de fête, une façon de se produire, de se désinhibé. Une chose de l’homme, une récréative en bouteille. Une façon de se conformer, de produire un esprit commun, celui de la fête. La recreativite en bouteille se produit et se distribué de manière globale dans le monde. Tout cela afin de distribuer la drogue rituel et conformer le monde à l’esprit de fête globale..

L’alcool est A Whole Universe..

Conversation

Quels sont les bases de la conversation ? Sommes nous conditionné à parler sans arrêt afin de se sentir mieux ? Étant des animaux sociaux nous ne pouvons nous empêcher de parler, de jacasser comme des oiseaux. Ce trait de caractère est très prévisible chez l’être humain. Regardez donc depuis la naissance nous sommes conditionner à parler et à exprimer nos émotions, afin de s’extérioriser. Pourquoi devons nous nous extérioriser, exprimer nos émotions, s’ouvrir aux autres ? Est ce une forme de conditionnement afin de s’abroger des éléments, des personnes différentes, de se conformer aux autres. De se comparer au autres, et ainsi former une troupe, un groupe, une association, un groupuscule, une nation, des êtres.. Cette idée de partage sa pensée est purement humain, ce passage de pensée est une forme de conformiste à soi même face aux autres. Une façon de se façonne et définir son être par rapport aux autres. Bien sûr se conformiste est une sorte de couche à par entière sur lequel l’on façonne sa pensée et les relation sociales. Cette couche est une sorte de mis à niveau, un “degrés logiciel” sur lequel se greffe notre pensée afin de se créer soi même. De créer son être et s’identifier aux autres..

Les conversations sont A Whole universe..